SURF – Les conseils de Jimmy Normand

Très belle destination pour surfer, les Îles de Guadeloupe sont bordées par la mer des Caraïbes à l’ouest et par l’Océan Atlantique à l’est. Résultat : de jolies vagues pour tous les niveaux. Jimmy Normand a grandi en banlieue parisienne, il emménage en Guadeloupe à 12 ans et n’est jamais reparti tant il a été séduit par les îles. Il nous donne aujourd’hui de précieux conseils.

by Aurélien Brusini

LES PLAGES :

DÉBUTANT « Le spot du Helleux à Sainte-Anne est facile
d’accès, les vagues sont accessibles sans beaucoup
ramer et en pente douce. J’emmène
aussi mes clients débutants à Port-Louis, la
plage du Souffleur, les vagues y sont toujours
lisses et longues, les conditions agréables…
sans parler de l’eau bleu turquoise. »

MOYEN « Je conseille aussi la plage du Helleux.
Lorsque les vagues sont plus grosses, ce spot
ravit les moyens et parfois les experts. Tout
dépend des conditions. J’aime bien la plage
de Petit-Havre à Gosier ou celle d’Anse à La
Gourde, Pointe des Châteaux à Saint-François,
on y trouve des gauches et des droites. »

CONFIRMÉ « Sans hésiter je dirais Le Moule, le spot de
Damencourt, de loin le plus prisé du côté Atlantique.
Et le spot d’Anse-Bertrand, plage de
la Chapelle, les vagues y sont souvent plus
creuses, plus rapides, avec moins d’eau sur les
rochers et accueillent plus de houle avec un
accès un peu plus difficile. »

by Aurélien Brusini

LES PLANCHES :

FISH
Planche courte et large avec l’arrière en queue
de poisson, c’est la partenaire idéale pour surfer
les petites vagues. Généralement surfée en
Twin Fin : deux dérives latérales, elle permet
une glisse facile et se surfe dans tous types de
conditions. À la fois maniable et volumineuse,
elle combine les atouts d’une grande planche :
départ facile sur la vague et flottabilité sur les
parties molles et sans vitesse, et une grande
maniabilité pour l’exécution des manoeuvres.

SHORTBOARD
La plus connue, celle que Kelly Slater, Mick Fanning
et tous les pros utilisent en compétition.
Elle est courte, étroite et permet de réaliser les
manoeuvres les plus radicales. Le plus souvent
surfée en Thruser (3 dérives) voire en Quattro
(4 dérives), cette board est réservée aux surfeurs
avec un minimum de technique. À exclure
pour les débutants.

EVOLUTIVE
Planche plus tolérante que la shortboard
qui permet certaines manoeuvres. Plus malléable
à la rame, il s’agit d’une board adaptée
aux surfeurs de niveau intermédiaire. C’est
un bon mélange entre la radicalité d’une
shortboard et le confort d’une mini-malibu.
GUN
Uniquement le « surf de gros ». Ce type de
planches est réservé aux surfeurs experts,
qui veulent défier les vagues XXL.
MINI-MALIBU
Le paradis des débutants. Ici, on met l’accent
sur la stabilité. Sans doute la planche la plus
facile à surfer. Elle a bien sûr ses limites côté
manoeuvres, mais si vous êtes un surfeur occasionnel
et voulez simplement profiter des
vagues molles de l’été, elle est parfaite.

LONGBOARD
Grande planche, souvent esthétique, elle rappelle
l’histoire du surf car c’était la première
à avoir été construite dans les années 60. Appelée
aussi Malibu, elle permet de glisser en
douceur. Le hic ? Ces planches sont lourdes,
difficiles à manoeuvrer et compliquées à la
rame. En revanche, elles vous permettent de
prendre les vagues avant tout le monde, faire
des petits pas sur le nose et profiter de longs
moments sur la même vague.

by Aurélien Brusini
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *